En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Histoire Géographie

Film : Robert et les ombres-2016 (1°)

Par MARIELLE AGOSTINI, publié le mardi 1 novembre 2016 18:33 - Mis à jour le mardi 1 novembre 2016 18:33

Projection du film Robert et les ombres

en présence du réalisateur: Jean Marie Barrère

et de M. Alain Geay

le mardi 9 février 2016 pour les élèves de 1ères

>voir la bande annonce

> en savoir plus: ACPA

Synopsis:

Robert avait donné les premières leçons de vélo… Robert, l’ancien instituteur d’un petit village, Gabarret, situé à la limite des Landes et du Gers. Robert avait appris à écrire les premiers mots… Robert, c’était le grand-père adoré, l’homme sans histoire qui racontait si bien celles que l’on trouve dans les livres, celles qui forgent la mémoire du village ou celles qui font rire de bon coeur…  Mais lui, Robert, pourquoi n’a-t-il pas raconté la sienne ?

Vingt ans après sa mort, Jean-Marie Barrère découvre par hasard cette histoire que son grand-père a emportée avec lui. Et quelle histoire ! Agents secrets, lutte contre la gestapo, parachutages, actes de bravoure trahisons, arrestations, retournements multiples… Une aventure incroyable qui prend sa source à Castelnau sur l’Auvignon, un petit village du Gers, entre Condom et Lectoure. Tout y est… Tout est vrai… Et rien n’a été dit. Encore moins par l’Histoire officielle. Pourquoi ? Porté par cette question lancinante, le film nous engage à suivre une série de témoins étonnants, parfois mystérieux, toujours étourdissants… Il dresse dans leur sillage le portrait croisé de Robert, le discret petit instituteur des Landes et de son chef George Reginald Starr, alias « Gaston » alias « Colonel Hilaire », étrange agent secret britannique envoyé par Churchill pour armer la Résistance française.

Au-delà de cette épopée presque encore murée par le silence des archives secrètes et par celui de témoins trop discrets, ce film nous entraîne dans univers à la fois  poétique et grave où l’enfance vient réclamer son dû à un passé recomposé, tente de comprendre les raisons des silences ou des transformations et pose la seule question qui vaille : Comment l’Histoire nous est elle racontée ?  

Catégories
  • Histoire et Mémoire(s)