Un lycée chargé d'histoire

Le lycée Bossuet est installé dans les bâtiments d'un ancien Grand séminaire qui a fonctionné jusqu'en 1790. Ils sont l'oeuvre de Mgr Louis de Milon, évêque de Condom, deuxième successeur de Bossuet et datent de 1719.

L'histoire de l'école secondaire à Condom est mouvementée et l'on peut dire que le lycée est né trois fois.

En 1719: le séminaire

En 1808: le couvent des Ursulines

En 1961: les deux collèges sont réunis et deviennent un lycée nationalisé mixte.

 

 

 

Le contexte: à Condom depuis 1586 : un collège de garçons

Le 6 août 1586 est fondé le collège de garçons qui s'installe dans les locaux provisoirement abandonnés du couvent sainte Claire, rue du même nom. Dès l'année suivante, il est déplacé à l'angle de la rue Cadéot et de la rue Saint-Exupéry (anciennement rue du collège). La première chaire de philosophie y est créée le 26 décembre 1617. Connaissant quelques soucis d'effectifs... il devient collège des Oratoriens le 29 juillet 1628. Ces derniers font sa réputation, tant par la qualité des enseignements que par celle de la nourriture servie aux internes (déjà !). En 1793 le collège est supprimé. Connaissant quelques déboires à partir de 1807, il réapparait et devient collège communal de garçons en 1807. Il bénéficie des largesses du comte de Salvandy, enfant de Condom, ministre de l'Instruction Publique et des Cultes (1837-1839 et 1845-1848), qui souhaite redonner au collège «la vie et l'éclat de son glorieux passé».

La création du séminaire 1719:

L'arrivée de Milon à l'évêché de Condom permet de faire aboutir un ancien projet: la création d'un séminaire sur la parcelle que nous connaissons actuellement, l'enseignement est confié aux Pères de la doctrine chrétienne. L'évêque est resté 40 ans dans son diocèse et meurt en 1734 à Cassaigne en faisant l'inventaire de ses biens. La Révolution ferme le séminaire, qui devient bien national.

Au tour des jeunes filles en 1808 :

Avant la Révolution  quatre écoles de filles avec pensionnat fonctionnent à Condom. Elles sont tenues par des religieuses (Dominicaines, Clarisses, Dames de la Foi et Ursulines). En 1808, une ancienne ursuline achète le bâtiment de l'ancien séminaire. Elle y installe une école et un couvent (Ste Ursule) qui fonctionnent jusqu'en 1904.  En 1902, le maire de Condom fonde un Cours secondaire public de jeunes filles. Il l'installe, en 1924, dans les locaux de l'ancien séminaire racheté par la ville en 1913, à l'angle des rues Jules Ferry et des Eclosettes (actuel lycée Bossuet). Transformé en collège en 1927, il fonctionne jusqu'en 1961 date à laquelle il est réuni au collège des garçons pour former le "lycée mixte" de Condom.

A partir de 1961: la création d'un lycée mixte nationalisé

Le 15 septembre 1963, le lycée national mixte est officialisé deux ans après la fusion des deux collèges. En 1968, tous les élèves de la sixième à la terminale sont définitivement regroupés dans les locaux actuels. En septembre 1974, le lycée se sépare des classes du collège qui sont implantées prés du stade. En 1976, le nom de Bossuet est attribué au lycée.

Les bâtiments élevés par Louis de Milon il y a un peu moins de 300 ans, très bien conservés et en partie rénovés, confèrent au lycée un charme et un caractère remarquables.

 

Depuis 2012, l'Histoire est en marche...

Modifier le commentaire 

par admin bossuet le 25 juil. 2016 à 08:43

haut de page