En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Un lycée ouvert sur le monde

Visite de l'exposition d'Amnesty- 2°5-2012

Par admin bossuet, publié le mercredi 9 juillet 2014 09:17 - Mis à jour le mercredi 9 juillet 2014 09:41

Les secondes 5 défendent les droits de l'homme

 
Dans le cadre d'une activité sur l'éducation aux médias, les secondes 5 se sont rendus le vendredi 16 novembre, à la médiathèque et au centre social de Condom où avait lieu l'exposition d'Amnesty International, 50 ans de combats en affiches. L'activité a été l'occasion de se familiariser avec des affiches associatives en faveur des droits de l'homme et de rencontrer Gisèle Polya-Somogyi, membre actif de l'association sur le Gers qui a généreusement commenté certaines affiches exposées.
A cette occasion, les élèves ont pu admirer de nombreuses affiches sur des domaines aussi variés que la lutte contre la peine de mort, la dénonciation de la violence faite aux femmes ou aux enfants, le combat contre la torture, la défense de la liberté d'expression, la dénonciation des abus de l'économie mondiale.
 
L'une des affiches que les élèves
ont préférées :
Sergueï
L'affiche de Sergueï montre que c'est en unissant les efforts de tous que l'on peut atteindre l'objectif premier d'Amnesty : libérer un prisonnier, nu, complètement démuni. Jamais un homme seul n'aurait pu écarter les doigts de cette main qui semble pourtant détentrice d'une force et d'un pouvoir important. Cette main de briques est démesurée par rapport aux petits individus ordinaires qui réussissent néanmoins à l'ouvrir pour sauver une autre personne tout aussi ordinaire.
 
Des slogans pour défendre des droits humains : L'exposition a été l'occasion pour les élèves de rédiger des slogans en rapport avec les droits de l'homme.
Solidarité :
« Pourquoi regarder quand on peut agir ? »
« Seule la lueur d'une bougie pourra éclairer le droit chemin qu'emprunteront les prisonniers d'une nouvelle aube »
Discrimination/inégalités :
« Tout le monde doit avoir les mêmes droits, personne n'est inférieur »
« On a tous le droit à une même chance »
Liberté d'expression :
« La première des libertés est d'être libre »
« Etre libre nous rend plus fort »
Torture :
« Vous maltraitiez, j'en suis fort aise, et bien payer maintenant »
« Votre passivité contribue à la torture de milliers d'hommes »
« Torturons la torture »
Liberté
« Lhomme est né libre »
« Personne n'a le droit de priver quelqu'un de liberté »
La faim dans le monde :
« Manger n'est pas gaspiller »
La peine de mort :
« Juger n'est pas tuer »
« Juger n'est pas synonyme de mort »
Violence
«Les violations des droits humains sont toujours à la mode ! Stop à la violence »
« La violence ne résout pas tous les problèmes, ça suffit »
Violences conjugales :
« Aimer n'est pas frapper »
Droits des femmes :
« Les femmes ne sont pas des objets, ce sont des êtres humains qui méritent le respect »
« Non contre la violence faite aux femmes »
« Non à la violence conjugale »
« La violence envers les femmes, on est tous contre »
Droit des enfants :
« Un pistolet à billes ou à balles réelles ? »
« Le droit des enfants est fait pour être respecté, arrêtez de les battre ou vous serez condamnés »
« Battre son enfant, c'est battre une partie de soi-même »
« Pourquoi avoir des enfants si c'est pour les battre ? »
 
Le pouvoir de l'écrit :
Dès sa naissance, l'association a utilisé les
signatures, les lettres, le stylo en général pour
affirmer son pouvoir et faire entendre sa voix. S'adresser directement aux
gouvernants a permis de faire pression tout en utilisant un moyen pacifique susceptible d'obtenir gain de cause.
Dans 40% des cas, les résultats sont concluants et aboutissent favorablement.
Catégories
  • Sorties sommaire